Services


Prestation
Derniers articles parus

Mitt Romney va t'il réussir à faire oublier les critiques sur les JO de Londres ?

International
yannick roussel
 | 
Jeudi 26 juillet 2012 à 22:56:22

Le candidat républicain à la présidence américaine Mitt Romney essaie de faire oublier ses déclarations sur les JO en louant "les grands progrès" faits dans l'organisation, jeudi.


"Ce que j'ai vu témoigne d'imagination, de prévoyance et de beaucoup d'organisation", a-t-il surenchéri à la sortie du 10, Downing Street où il a
rencontré le Premier ministre David Cameron.

Les critiques du candidat républicain font d'autant plus mal qu'il avait été appelé à la rescousse des jeux d'hiver de Salt Lake City de 2002, en proie à des difficultés financières.

Il a souligné jeudi que "son expérience était qu'il y a toujours des petites choses qui vont de travers dans les premiers jours" et qu'"ensuite les jeux prennent le dessus".

Le candidat républicain a aussi tenté de rehausser sa stature internationale, évoquant ses discussions avec M. Cameron sur les problèmes internationaux. Il a glissé qu'il avait rencontré à Londres non seulement le gouvernement et l'opposition mais aussi le chef du MI6, les services secrets extérieurs.

Mitt Romney a été brocardé dans le passé pour son manque d'expérience internationale. Le candidat républicain a organisé sa tournée de six jours dans des pays clés: la Grande-Bretagne, avec qui Washington entretient une "relation privilégiée", et la Pologne et Israël, deux pays ayant de grandes communautés outre-Atlantique, essentielles pour son élection.


De son côté, David Cameron, qui a jusqu'à présent cultivé une relation chaleureuse avec Barack Obama, doit ménager l'avenir, selon la presse britannique. Le fait qu'il n'ait pas rencontré M. Romney lors de sa visite en mars à Washington avait fait grincer des dents chez les Républicains.

Mitt Romney, dont son épouse, Ann Romney, est copropriétaire d'un cheval en compétition dans les JO de Londres, doit assister vendredi à la cérémonie d'ouverture, après avoir rencontré le Premier ministre irlandais Enda Kenny.